Notre projet d’établissement : « Auprès de nos arbres, vivons heureux »

Utiliser la nature pour la richesse de son matériel didactique et la diversité des situations qu’elle offre à l’enseignant.

Dans la nature, favoriser l’apprentissage interdisciplinaire et le développement global des enfants.

Voilà les défis ! Plaisir d’apprendre, liens avec les programmes scolaires, exploitation des sorties, structuration des connaissances sont donc au menu.

Les bienfaits sur les apprentissages

La nature représente un espace de liberté et de confrontation. Dehors, c’est l’aventure, une aventure vers la connaissance de soi, vers son apport aux autres et à tous les êtres vivants. L’enfant doit y faire preuve d’initiative, d’ingéniosité, de créativité ; il y développe ainsi son autonomie affective, il se dépasse et il dépasse ses peurs. Il apprend à se connaître, à (re)connaître ses besoins et ses propres limites. Il apprend également à gérer son effort, à le développer, à s’adapter, à se situer dans l’espace.

  • A travers toutes ces aventures, l’enfant accompagné par un adulte qui l’encourage, prend confiance en lui.Vivre des moments en groupe développe l’esprit d’entraide et de coopération. On s’organise et on apprend le « vivre ensemble » dans un environnement en perpétuel changement, qui bouscule les habitudes.Amélioration des attitudes scolaires et sociales ; le climat de classe s’en trouve plus propice à l’apprentissage de chacun.-  En mathématiques :

    Le milieu naturel est une mine d’or pour les mesures : estimations et vérification avec des étalons, conventionnels ou non, découverte de la proportionnalité, utilisation des rapports…

    Il est propice aux activités de classement et de traitement de données ainsi qu’au dénombrement.

    – En langue française :

    Les sorties sont très utiles pour le développement du langage oral. Elles favorisent l’enrichissement du vocabulaire et amènent les enfants à produire des contenus à partir de leur vécu, qui est commun. En effet, il y a de quoi raconter !

    • En éveil scientifique :

      Les sciences sont sans doute la première discipline à laquelle on pense en cas de sortie. L’éveil scientifique utilise le dehors comme lieu d’expérimentation, qui permet de se poser des questions, d’observer une évolution entre deux sorties, de structurer ce qu’on apprend.

      Ainsi, les élèves construisent des liens entre ce qu’ils apprennent en sciences et le monde réel. Cela augmente la capacité de transfert de leurs savoirs scientifiques dans d’autres domaines

    • Eveil géographique et historique :Rien de tel que d’explorer l’environnement pour apprendre à utiliser des repères et des représentations de l’espace, pour découvrir les composantes du paysage, mais aussi pour apprendre la chronologie, pour éprouver la succession des saisons et le climat, et ainsi apprendre à situer l’information dans un cadre spatial et chronologique.
      • Eveil artistique :La nature est une vraie source d’inspiration qui permet de se retrouver avec soi-même et d’exprimer ses émotions. Dessiner, peindre, sculpter, associer les couleurs, les matières, les entrelacer, les assembler…Le dehors offre une belle diversité en termes de matières premières et de supports.Que les activités soient dirigées ou libres, collectives ou individuelles, les possibilités sont immenses.